1. Accueil
  2. Vos élus
  3. Gestion de Covid – Rentrée scolaire 2020

Gestion d’une personne présentant des symptômes évocateurs de la Covid-19

Téléchargez le document au format PDF.

Il est rappelé qu’un élève ou un personnel qui présentent des symptômes évocateurs de Covid-191 ne doit pas se rendre à l’école ou à l’établissement et en informe ce dernier. 

De la même manière, dès lors qu’un test de dépistage est prescrit à un élève ou à un personnel, même en l’absence de symptômes, celui-ci ne se rend pas à l’école ou à l’établissement (isolement dans l’attente du résultat du test) et en informe ce dernier.

Dans les situations où un élève ou un personnel présente des symptômes évocateurs d’une infection à la Covid-19 (fatigue brutale, fièvre, maux de tête, perte du gout et de l’odorat, diarrhée, etc.,) la conduite à tenir est la suivante :

 Signes de gravité : appel au 15

Absence de signes de gravité

  • Isolement immédiat de la personne symptomatique dans l’attente de la prise en charge médicale ;
  • Éviction de la personne symptomatique (y compris pour les élèves en internat) par le directeur d’école ou le chef d’établissement ;
  • Information de l’élève et ses représentants légaux des démarches à entreprendre (consultation du médecin traitant) par le directeur d’école ou le chef d’établissement, si nécessaire avec l’aide des personnels de santé de l’éducation nationale ;
  • Délocalisation temporaire (dans la mesure du possible) du lieu de classe avant nettoyage et désinfection de ce dernier ;
  • Nettoyage et désinfection des lieux de vie concernés par la collectivité territoriale de rattachement puis aération et ventilation renforcée.

Dans l’attente des résultats, maintien des activités scolaires en poursuivant avec attention les mesures du protocole sanitaire. 

Une communication externe n’est pas indispensable à ce stade.

Le directeur d’école ou le chef d’établissement incite les représentants légaux ou le personnel concernés à lui transmettre les informations nécessaires au suivi de la situation (confirmation/infirmation du cas). 

A défaut d’information, l’élève ou le personnel ne pourra retourner dans l’établissement qu’après un délai de 14 jours.

A ce stade, le directeur ou le chef d’établissement peut anticiper l’identification des contacts à risque au sein de l’établissement. Cela permet de gagner en réactivité lors de la confirmation du cas.

         L’école ou l’établissement gardera trace écrite de cette suspicion de cas, par tout moyen qu’elle jugera approprié.

Gestion d’un cas confirmé de covid 19 

Téléchargez le document P1 au format PDF.

Téléchargez le document P2 au format PDF

Il appartient aux responsables légaux d’informer le directeur ou le responsable d’établissement qu’un élève est un cas confirmé.

L’élève ne doit pas se rendre à l’école ou à l’établissement avant le délai défini par son médecin (au plus tôt 10 jours après le test).

Les mêmes dispositions sont applicables aux personnels.

 Dès réception de l’information,

  • Le directeur informe l’IEN avec copie au cabinet de l’IA-DASEN (dsden33-covid19@ac- fr)

·         Le chef d’établissement informe le cabinet de l’IA-DASEN (dsden33-covid19@ac- bordeaux.fr)

  • Une copie est envoyée au rectorat à l’adresse suivante : covid19@ac-bordeaux.fr

Le nom et le numéro de téléphone portable de la personne concernée doivent être impérativement indiqués.

·         La collectivité territoriale est informée par l’IEN ou le chef d’établissement

  • Le directeur ou le chef d’établissement prépare sans délai la liste des contacts à risque :

Contact à risque : Toute personne ayant eu un contact direct avec un cas confirmé dans l’une des situations suivantes sans mesure(s) de protection efficace (masque chirurgical porté par le cas ou la personne contact, masque grand public fabriqué selon la norme AFNOR ou équivalent porté par le cas ET la personne contact, hygiaphone ou autre séparation physique par exemple de type vitre ou plexiglas) :

  • Etant élève ou enseignant de la même classe scolaire ;
  • Ayant partagé le même lieu de vie (logement, internat, etc.) que le cas confirmé ou probable
  • Ayant eu un contact direct avec un cas, en face à face, à moins d’1 mètre, quelle que soit la durée (ex. conversation, repas, flirt, accolades, embrassades). En revanche, des personnes croisées dans l’espace public de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes contacts à risque ;
  • Ayant prodigué ou reçu des actes d’hygiène ou de soins ;
  • Ayant partagé un espace confiné (bureau ou salle de réunion, véhicule personnel…) pendant au moins 15 minutes avec un cas, ou étant resté en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement.

Identification et gestion des personnes contacts à risque

Suite à l’apparition d’un cas avéré, le directeur d’école ou le chef d’établissement doit établir la liste des personnes contacts à risques potentiels.

Ainsi, les écoles et les établissements scolaires s’organisent pour être en capacité de fournir sans délai aux autorités sanitaires la liste des élèves d’une même classe scolaire ou groupe d’activité du milieu scolaire (activités culturelles, sportives, etc.) et des personnels en contact avec cette classe ou ce groupe dans les 7 jours précédents.

Dans la mesure du possible, il sera précisé si le cas avéré est symptomatique ou non et la date de début des signes pour les cas symptomatiques. Lorsque que cette dernière information est disponible, alors la liste sera constituée sur la période allant de 48h avant le début des signes au jour de l’éviction. A l’école primaire, la liste des élèves ayant partagé le même espace de récréation au même moment doit également pouvoir être établie.

L’école ou l’établissement contacte, dans la mesure du possible, le cas confirmé, l’élève ou ses responsables légaux, ou le personnel, afin d’identifier les autres personnes avec lesquelles celui-ci a eu un contact rapproché durant le temps scolaire, en dehors des salles de classe, sans mesures de protection efficace.

L’ARS coordonne le dispositif de contact-tracing pour ces situations, et peut apporter si nécessaire son concours à l’identification des personnes contact à risque au sein de l’établissement et un avis sanitaire sur des mesures de gestion spécifiques à engager (dépistage élargi, fermeture de classe, etc.).

 

En fonction de la situation et d’une analyse partagée entre les différents acteurs prenant part à la gestion de la situation (éducation nationale, ARS, préfecture) des mesures proportionnées sont mises en œuvre.

 

 

Information des responsables légaux et des personnels

Il appartient au directeur d’école ou au chef d’établissement de prévenir les personnels et les responsables légaux, que suite à un cas confirmé dans l’école/établissement :

  • soit leur enfant ou le personnel est susceptible d’être personne contact à risque (selon les éléments de la première liste transmise à la DSDEN) et qu’une mesure d’éviction est prise par mesure de précaution;
  • soit leur enfant ou le personnel n’est pas susceptible d’être contact à risque à ce stade malgré la présence d’un cas à l’école ou dans l’établissement;
  • les éventuelles mesures de suspension provisoire de l’accueil des élèves (partielle ou totale).

Le nom du/des cas confirmé(s) n’est jamais divulgué.

COVID-19 Ecole Jean Degoul Le Porge Rentrée scolaire Santé Sécurité Services publics